Rechercher
  • SDS

L'accès aux soins est un droit fondamental


L'accès aux soins est un droit fondamental, cela devrait être évident dans un pays comme la France


Il est alors légitime de s'interroger sur les mesures à prendre pour faire bénéficier aux personnes âgées qui en EHPAD ou à domicile sont atteintes par des formes graves du Covid 19, de soins hospitaliers

Le vieillissement est inévitable, la dépendance associée


Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées dépendantes ont été les premiers à se confiner et interdire les visites.


Depuis plus de deux semaines, les familles et les résidents sont ainsi séparés suscitant tristesse, tension, parfois incompréhension des aînés coupés de leur relais familial.

La démarche a recueilli l’adhésion pour la sécurité de nos aînés.


L'inquiétude et parfois l’angoisse de leur contamination ne devraient pas se poser.

La communication en transparence est attendue .

Les soignants ont parfois mis entre parenthèse leur propre vie et choisi de vivre, dormir et se cloîtrer sur place avec leurs résidents .

Toutes les conditions de sécurité devraient être réunies


Les maisons de retraite paraissent être les "négligées" de la pandémie


Que se passe t- il à l intérieur de certains des établissements ?...

Il est parfois difficile de le savoir depuis l extérieur des murs .


Désormais les maisons fonctionnent à huis clos.


Un code de déontologie médicale sur l'information au patient et ses proches


Il faut rappeler:

L’article R4127-35 du code de déontologie médicale inscrit dans le Code de la Santé Publique sur l'information au patient et ses proches, modifié par Décret n°2012-694 du 7 mai 2012 - art. 2 stipule que le médecin doit à la personne qu'il examine, qu'il soigne ou qu'il conseille une information loyale, claire et appropriée sur son état, les investigations et les soins qu'il lui propose. Tout au long de la maladie, il tient compte de la personnalité du patient dans ses explications et veille à leur compréhension.


Toutefois, lorsqu'une personne demande à être tenue dans l'ignorance d'un diagnostic ou d'un pronostic, sa volonté doit être respectée, SAUF  si des tiers sont exposés à un risque de contamination. Il est bien précisé que si des tiers sont exposés à des risques de contamination, l'information est ABSOLUMENT indispensable au patient et à ses proches donc aux familles.


Maître Geneviève Maillet Avocat au Barreau de Marseille Ancien Bâtonnier

16 vues

©2020 droits réservés Santé Droit Société